Communiqué de presse

Budget 2018 de la commune de La Tour-de-Peilz

Des chiffres équilibrés, avec ou sans hausse d’impôt

Au cours d’une conférence de presse tenue jeudi 2 novembre 2017, la Municipalité de La Tour-de-Peilz a rendu public son projet de budget 2018. Celui-ci présente un déficit de 726’669 francs pour un total de charges de plus de 67.02 millions. Ces chiffres tiennent compte de la décision du Conseil d’augmenter les impôts de deux points affectés au projet de construction du nouvel collège Courbet. .

Le projet de budget 2018, qui sera discuté le 6 décembre au Conseil communal, voit l’estimation des revenus s’élever à 66.30 millions (contre 59.96 millions au budget 2017, soit 10.56% de hausse). Une majoration de 4% a été appliquée aux montants des impôts facturés au 31 août 2017, dont la moitié (2%) est liée à l’augmentation des contribuables et l’autre moitié à la progression des revenus et de la fortune.

Malgré cette augmentation des revenus, dont 1'250'938 francs seront affectés au financement du projet du collège Courbet, le projet de budget 2018 est déficitaire de 726’669 francs puisque les charges devraient s’élever à plus de 67.02 millions de francs (+ 10.14% par rapport au budget 2017). Cela représente tout de même une amélioration par rapport au budget 2017, qui affichait un déficit de 888'790 francs.

Parmi les charges de l’exercice à venir, la part dévolue aux charges cantonales est de 11.15 millions pour la facture sociale, soit une augmentation de 8.91% par rapport au budget 2017 (10.24 millions), et de 5.28 millions au titre de participation nette au fonds de péréquation (4.80 millions en 2017). Aux montants précédemment cités s’ajoutent 805'000 francs pour la réforme policière. Par ailleurs, les salaires des employés communaux ne seront pas indexés, compte tenu de l’évolution négative de l’indice du coût de la vie. En revanche, les intéressés toucheront une prime correspondant à 0.5% de la masse salariale.

Les investissements représentent, pour 2018, 15.94 millions de francs, principalement consacrés à des travaux urbanistiques d’infrastructures et d’entretien ainsi qu’à la rénovation du patrimoine immobilier communal (rénovation de la Maison de commune et crédits d’étude pour le Château ainsi que pour le collège Courbet). La marge d’autofinancement est positive, à hauteur de 1'469'900 francs (dont 1'250'938 francs seront affectés au financement du projet du collège Courbet). Elle était négative de 318'790 francs au budget 2017.

La somme totale des recettes fiscales dépendra néanmoins du scrutin de l’éventuel référendum relatif à la hausse d’impôt votée par le Conseil communal lors de sa séance du 25 octobre. Le résultat budgétisé de l’exercice restera inchangé, les recettes supplémentaires étant versées à un fond de réserve. .


La Tour-de-Peilz, le 2 novembre 2017