Communiqué de presse

Arrêté d’imposition 2017-2018

Augmentation du taux d’imposition pour financer les investissements

Alors que cet objet est généralement discuté en septembre, la Municipalité boélande a décidé de présenter, avant la fin de la législature, un projet d’arrêté d’imposition pour la période 2017-2018. Une augmentation de 6 points d’impôt y est proposée, soit 2 points pour l’impôt communal de base et 4 points affectés aux investissements relatifs au collège Courbet et à la rénovation du Château. En cas d’acceptation, le taux serait donc de 70% pour la période concernée. Par ce biais, l’Autorité entend répondre à un double défi : maintenir le ménage communal à l’équilibre et assurer le financement des investissements prévus.

L’augmentation de 2 points, soit 1.1 million de recettes supplémentaires, du taux d’imposition apparaît comme une mesure nécessaire au vu de la diminution de la marge d’autofinancement et de l’exercice 2015 déficitaire. Si ce dernier peut s’expliquer par des rentrées fiscales moins importantes que prévues, l’évolution à la baisse de la marge d’autofinancement a débuté en 2008, mis à part un sursaut en 2013. Cette tendance s’est matérialisée en 2015 avec une marge négative, ce qui signifie que la Commune, malgré les efforts consentis (1.2 million de dépenses en moins par rapport au budget) a dû emprunter pour assumer ses dépenses courantes. En outre, l’Union des communes vaudoises prévoit, suite à l’introduction de la RIE III, pour La Tour-de-Peilz, des diminutions des revenus fiscaux d’environ 200'000 fr. en 2017, 300'000 fr. en 2018, 500'000 fr. en 2019 et 600'000 fr. en 2020. Même si ces chiffres sont des projections, ils invitent à la prudence et donnent une raison supplémentaire de stabiliser les comptes communaux.

Deuxième volet du préavis, le financement des futurs grands chantiers communaux. Ceux-ci, fruits d’un long travail préparatoire et ayant pour ambition de dynamiser la commune, auront également un impact important et durable sur les finances boélandes. Les deux plus importants représentent en effet un investissement de 38 millions, soit 30 millions pour le collège Courbet et 8 millions pour le Château. Pour ces dépenses exceptionnelles, la Municipalité propose une mesure exceptionnelle, soit l’affectation de 4 points d’impôts en sus de l’augmentation de base. Conscient que de tels investissements seront amortis sur une période de 20 ans, le Collège considère sa proposition comme une impulsion de départ.

La Tour-de-Peilz, le 9 mai 2016
2021