Communiqué de presse

Budget 2007 de la commune de La Tour-de-Peilz

Un budget stable par rapport à l’exercice précédent

Au cours d’une conférence de presse tenue mardi 17 octobre 2006, la Municipalité de La Tour-de-Peilz a rendu public son projet de budget 2007. Celui-ci présente un déficit de 1’363’020 francs pour un total de dépenses de près de 48 millions de francs. Le déficit prévu au budget 2006 s’élevait à 978'000 francs.


Le projet de budget 2007 présenté par la Municipalité boélande s’inscrit dans la continuité du budget de l’année précédente. Il sera présenté au Conseil communal mercredi 25 octobre prochain. Il traduit une gestion rigoureuse des charges et un niveau d’investissement raisonnable. Globalement, les charges augmentent de 5,39% ou 2,5 millions de francs, principalement en raison de la Facture sociale (+ 1,4 million) et du Fonds de péréquation (+ 560'000 francs). Une compensation de 1,5% du renchérissement accordée au personnel communal (+ 300'000 francs) figure également au rang de cette hausse des charges. Les investissements représentent quelque 9,8 millions, principalement consacrés à la rénovation de la salle des Remparts, aux infrastructures routières et sportives.

Le montant global des charges porté au budget est de 48,4 millions de francs.

Pour leur part, les recettes ont fait l’objet d’une planification raisonnable. Elles augmentent de 4,67% ou 2,1 millions. Ces montants sont définis sur la base d’une revalorisation des recettes d’impôts de 4% par rapport aux sommes encaissées en 2005 augmentée de 2% de progression du nombre de contribuables. Toutefois, les incertitudes liées au montant des rattrapages 2005 et à la Facture sociale définitive présentée aux communes sont susceptibles de modifier notablement ces chiffres.

Le montant total des revenus estimés se situe ainsi à 47,04 millions de francs. Le taux d’imposition communal reste lui fixé à 70. La valeur du point d’impôt pour le budget 2007 est de 44,24 francs par habitant

Du côté de la marge d’autofinancement, la situation s’est quelque peu dégradée par rapport à 2006, cette dernière présentant désormais un solde négatif de 389'820 francs. Cette marge était positive de 44’310 francs dans le budget 2006.

Comme en 2006, et en raison à la fois des recettes aléatoires (notamment les droits de mutation liés à la vigueur du marché de l’immobilier) et des recettes fiscales (situation économique favorable et développement de nouveaux logements),


La Tour-de-Peilz, le 17 octobre 2006