Communiqué de presse

Budget 2009 de la commune de La Tour-de-Peilz

Stabilité budgétaire mise à mal par des circonstances défavorables

Au cours d’une conférence de presse tenue mercredi 22 octobre 2008, la Municipalité de La Tour-de-Peilz a rendu public son projet de budget 2009. Celui-ci présente un déficit présumé de 3’764’925 francs pour un total de dépenses de plus de 51 millions de francs. Le déficit prévu au budget 2008 s’élevait à 1’312'400 francs.

Le projet de budget 2009 présenté par la Municipalité boélande marque cette année une rupture avec la stabilité des derniers exercices. En effet, ce budget, qui sera déposé le 29 octobre 2008 au Conseil communal, se fait l’écho de circonstances particulières défavorables. Ainsi, cumulées à la perte d’un contribuable important, les erreurs commises par le canton dans la répartition des impôts payés par Nestlé contribuent à diminuer fortement les recettes fiscales. A ces deux paramètres s’ajoutent les impacts de la crise financière actuellement en cours. C’est ainsi que les recettes estimées diminuent de 2,9 millions par rapport au budget 2008 pour s’élever à 47,4 millions.

Du côté des dépenses, le budget traduit une nouvelle fois une gestion rigoureuse tout en maintenant un niveau d’investissement conforme aux besoins. Globalement, les charges diminuent de 0,8% pour s’élever à 51,2 millions de francs. Cette diminution résulte en grande partie de la facture sociale et du fonds de péréquation, en baisse de quelque 3,9 millions de francs par rapport au budget 2008 (baisse due notamment à l’impact de l’erreur de répartition des impôts Nestlé). Des dépenses supplémentaires figurent néanmoins au budget, notamment la création de 2,5 postes de travail pour répondre au surcroît de tâches administratives et l’octroi d’une indexation de 2% des salaires en cette période de forte inflation.

Les investissements représentent quelque 7,7 millions de francs, principalement consacrés à des travaux d’infrastructures (routes et réseau collecteur) ainsi qu’à l’entretien du patrimoine immobilier communal.

Du côté de la marge d’autofinancement, la situation se détériore également par rapport à 2008 avec un solde négatif de 2,8 millions de francs. Cette marge était négative de seulement 394’000 francs au budget 2008.

Contrairement à 2008, où l’évolution des marchés immobiliers et financiers pouvait laisser espérer une évolution positive des recettes fiscales et des recettes aléatoires, la Municipalité estime que l’exercice 2009 ne laissera que peu de place à ces facteurs favorables lors du bouclement des comptes. La Tour-de-Peilz, le 22 octobre 2008