Communiqué de presse

Budget 2014 de la commune de La Tour-de-Peilz

Une part croissante destinée aux structures d’accueil de l’enfance

Au cours d’une conférence de presse tenue mercredi 20 novembre 2013, la Municipalité de La Tour-de-Peilz a rendu public son projet de budget 2014. Celui-ci présente un déficit présumé de 2,97 millions de francs pour un total de dépenses de 58,15 millions. Ce déficit est inférieur de Fr. 900'000.-- aux prévisions budgétaires 2013.

Le projet de budget 2014 présenté par la Municipalité boélande sera discuté le 11 décembre au Conseil communal. Prenant en considération l’amélioration des recettes constatée à l’échelon cantonal en cours d’année, ce budget se traduit par une estimation des revenus s’élevant à 55,17 millions (contre 51,77 millions au budget 2013, soit 6,58% de hausse).

Du côté des dépenses, le budget traduit, comme de coutume, une maîtrise rigoureuse des charges qui s’élèvent à 58,15 millions de francs (+ 4,5% par rapport au budget 2013). Parmi celles-ci, la part dévolue aux charges cantonales est de 8,9 millions pour la facture sociale (9,5 millions en 2013) et de 4,71 millions (3,7 millions en 2013) au titre de participation nette au fonds de péréquation. S’ajoutent à ces montants Fr.820'000.-- pour la réforme policière. Par ailleurs, les salaires des employés communaux ne seront pas indexés. Enfin, il convient de souligner que ce budget intègre une hausse de Fr.900'000.-- de la participation communale au réseau « Rêve » d’accueil de jour de l’enfance. Cet important effort financier supplémentaire accompagne l’augmentation des places disponibles et l’ouverture de nouvelles structures.

Il est également à noter que, dans la perspective de l’introduction au 1er janvier 2014 de la « taxe poubelle » (sacs et taxe forfaitaire par habitant), le taux d’imposition communal passera de 66% à 64%.

Les investissements représentent, pour 2014, 16,9 millions de francs, principalement consacrés à des travaux d’infrastructures (aménagement de la place des Anciens-Fossés, collecteurs et terrains de sports) ainsi qu’à la rénovation du patrimoine immobilier communal (collège Courbet et Maison de commune notamment). La marge d’autofinancement est négative, à hauteur de 2,27 millions de francs (3,1 millions en 2013).

De manière générale, le budget 2014 repose sur des indicateurs économiques et fiscaux relativement optimistes quand bien même les reports de charges cantonales restent importants. La Municipalité, sur la base de ce budget, entend donc contribuer au développement des structures régionales d’accueil de l’enfance et poursuivre sa politique d’investissement réfléchie, active et ciblée. Les comptes 2013 de la commune seront bouclés au mois de mai 2014.

La Tour-de-Peilz, le 20 novembre 2013