Roman de Dima Abdallah

Mauvaises herbes

L’autrice nous emmène dans sa ville de Beyrouth en guerre où comme petite fille, elle apprend à survivre au jour le jour avec son père comme rempart, son géant ,accrochée à ses grands doigts.

Son père dont le voix alterne avec la sienne, qui essaie de lui embellir son quotidien en cultivant des plantes , le jasmin en particulier. Mais à l’âge de 12 ans, la famille s’exile sans lui à Paris.

Chemin difficile de l’exil, de la marchinalité . Mauvaises herbes qu’on a pas semé mais qui parviennent malgré tout à pousser n’importe où . Histoire d’amour entre un père et sa fille .

Beau premier roman bouleversant.

Geneviève – mai 2021