Bienvenue sur
le site officiel de
La Tour-de-Peilz




Des bords du lac au vignoble, ce ne sont pas les infrastructures sportives et de détente qui manquent. Accueillant également le Musée suisse du jeu en son Château,
«La Tour» participe activement à la vie culturelle régionale.

 
 
  BIBLIOTHEQUE - Coups de cœur / Notes de lecture

     
 
 
Débâcle
Roman de Lize Spit

Phénomène littéraire belge qui aborde l’enfermement en milieu rural et la cruauté de l’adolescence. Eva est professeure d’arts plastiques à Bruxelles. Elle reçoit un soir une invitation adressée par un ami d’enfance qui réside dans le village où ils ont grandi. C’est l’occasion pour Eva de retourner dans ce patelin isolé de la périphérie d’Anvers. Elle fera le voyage emportant avec elle ses traumatismes et un bloc de glace… Un roman noir et douloureux.

Evelyne, bibliothécaire – août 2018


 
Le plus beau reste à venir
Roman d’Hélène Clément

Gustave, Mallory et Rose, 16 ans, sont les mal-aimés de leur classe. Michel Verdier, leur nouveau professeur d’histoire, un enseignant que l’on rêverait d’avoir connu, met sa grange à leur disposition. Onze ans plus tard, Raphaël, le fils de Michel, doit annoncer la mort accidentelle de ce dernier aux trois jeunes adultes. Les souvenirs, les tensions, les doutes ressurgissent. Un premier roman sur l’adolescence, l’amitié, la solidarité qui sonne juste et fait du bien.

Marie, bibliothécaire – août 2018


 
Est-ce ainsi que les hommes jugent ?
Roman de Mathieu Menegaux

Gustavo s’apprête à vivre une journée déterminante pour sa carrière. Malheureusement il va être pris dans un engrenage insoluble. Sa vie va virer au cauchemar. Il va être accusé de meurtre, la police va le mettre en garde à vue. Son épouse va s’acharner à prouver son innocence. Y parviendra-elle?

Valérie, bibliothécaire – août 2018


 
Les voisins du 9
Roman de Felicity Everett

Sara, mère de famille s’ennuie dans son quartier bobo de Londres. Des nouveaux voisins viennent de s’installer, ils sont artistes, le nouveau couple fascine Sara et son mari. À leur contact, les choses changent, tout paraît plus beau, Sara change sa vie de femme, de mère. Mais les voisins leurs veulent –ils vraiment que du bien? Comment la vie de Sara et Neil va-elle basculer?

Valérie, bibliothécaire – août 2018


 
Taqawan
Roman de Eric Plamondon

 

Taqawan est le nom que l’on donne au saumon qui revient pour la première fois à la rivière qui l’a vu naître.

Le récit se déroule en 1981 au Québec sur les rives de la Restigouche. Les indiens Mig’maq se manifestent alors que le gouvernement veut les priver de leurs droits de pêche au saumon sur leur propre réserve.

Ce récit basé sur des événements réels met en présence Océane, une jeune indienne qui voit son père arrêté et molesté pas les forces de police du Québecet Yves Leclerc agent de conservation de la faune qui va lui porter secours.

Yves Leclerc désapprouve les pratiques des agents de la sécurité et donne sa démission après la première répression policière.

Cependant, il souhaite l’indépendance du Québec soutenant ainsi le gouvernement qui spolie les indiens Mig’Maq. Il réalise combien ses opinons sont contradictoires.

Peut-on vouloir pour soi-même des droits que l’on refuse à la population autochtone?

C’est une jeune institutrice française venue pour une année qui le fait se remettre en question.

Le roman est ponctué de chapitres mêlant des faits historiques, des explications scientifiques. Ils amènent un éclairage unique sur l’histoire en nous faisant mieux comprendre cette «guerre du saumon».

On est séduit par le style d’Eric Plamondon qui fait intervenir au beau milieu du récit un passage qui semble dans un premier temps, totalement à côté alors que nous sommes au cœur de l’intrigue.

C’est un roman noir qui nous rappelle que le futur des Amérindiens au Canada est encore bien fragile.

Laurence F., membre du BiblioLab – juillet 2018



  Enregistrements 1 à 5 sur 296

  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60





 
Ville de La Tour-de-Peilz
Maison de commune
Grand-Rue 46 - 1814 La Tour-de-Peilz
Tél. 021 977 01 11 - Fax 021 977 01 15

greffe.municipal@la-tour-de-peilz.ch

[OFFICIEL]
[PRATIQUE]
[CULTURE ET LOISIRS]
[ECONOMIE ET TOURISME]